×

Voulez-vous vous connecter au Site Externe quitter www.amgen.ca?

Vous quittez maintenant le site Web d’Amgen. Veuillez prendre note que les renseignements auxquels vous aurez bientôt accès pourraient ne pas être conformes aux exigences réglementaires canadiennes. Les autorisations en matière de commercialisation et la disponibilité des produits peuvent différer entre le Canada et d’autres pays.

×

Voulez-vous vous connecter au d'autres sites externes et quitter www.amgen.ca?

Vous quittez maintenant le site Web d’Amgen. Veuillez prendre note que les renseignements auxquels vous aurez bientôt accès pourraient ne pas être conformes aux exigences réglementaires canadiennes. Les autorisations en matière de commercialisation et la disponibilité des produits peuvent différer entre le Canada et d’autres pays.

Les soins ininterrompus et la COVID-19 : OUI aux examens médicaux


La pandémie de COVID-19 est difficile pour tout le monde, et particulièrement pour les Canadiens atteints de maladies chroniques comme l’ostéoporose et l’hypercholestérolémie, ainsi que de maladies telles que le cancer.

Que vous ou un proche soyez actuellement en traitement ou en rémission, vous avez peut-être eu de la difficulté à prendre des rendez-vous ou à obtenir des médicaments d’ordonnance. Or, en dépit de la pandémie, c’est essentiel que les patients atteints de cancer n’annulent pas leurs rendez-vous chez le médecin et continuent de subir leurs traitements. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des ressources pour les aider. (Voir plus bas.)

N’annulez pas vos rendez-vous

Quel est l’enjeu? Selon certains experts, les cancers qui ne sont pas traités promptement pourraient être encore plus difficiles à traiter plus tard. La Société canadienne du cancer estime qu’en 2020, 617 Canadiens par jour, en moyenne, recevront un diagnostic de cancer. Mais, comme moins de personnes subissent des tests de dépistage pendant la pandémie, certains médecins craignent que cela mène à des diagnostics manqués ou retardés et à des conséquences potentiellement graves pour les patients.

Par exemple, selon certains rapports issus du Québec, des milliers de personnes pourraient avoir échappé au prompt dépistage d’affectations malignes en raison des perturbations causées par la COVID-19, comme le report des tests et des dépistages dans les hôpitaux et cliniques de la province. Entre le 15 mars et le 31 mai 2020, le nombre de tests de dépistage du cancer colorectal, du cancer du sein et du cancer du col de l’utérus a chuté par rapport à l’année précédente—de 97 pour cent dans le cas des mammographies de dépistage.

Par ailleurs, l’Ontario a rapporté que 23 629 chirurgies du cancer avaient été pratiquées sur des adultes entre le 17 mars et le 20 octobre de l’année en cours, contre 29 341 durant la même période de 218 jours en 2019 —une baisse de 5700interventions, ou 19 pour cent.

Selon les régions, les rendez-vous de dépistage qui ont été annulés ou reportés plus tôt pendant la pandémie pourraient maintenant être accessibles de nouveau. Pour les fournisseurs de soins de santé et les patients qui tentent de prendre de nouveaux rendez-vous, les délais sont possibles, car certains systèmes de santé tentent peut-être encore de rattraper le temps perdu. Dans certains cas, les hôpitaux et les cliniques sont toujours contraints de réaffecter des ressources pour composer avec la pandémie, ce qui peut mener à des changements en matière de prestation des soins, y compris l’annulation de procédures diagnostiques et autres. Consultez vos autorités de santé provinciales pour connaître l’état des choses dans votre région.

De même, les professionnels médicaux conseillent vivement aux personnes éprouvant des symptômes ou des plaintes reliées à la santé, quelle qu’en soit la nature, de consulter un médecin sans tarder, plutôt que d’attendre. Quand la pandémie s’est amenuisée en juin et en juillet derniers, les services d’urgence des hôpitaux disent avoir accueilli une recrudescence de patients qui étaient restés chez eux en raison de la COVID-19. Cela a causé des débordements de capacité et des temps d’attentes accrus —et la détérioration de l’état de santé de certaines personnes qui n’avaient pas obtenu des soins médicaux en temps opportun.

Engagements d’Amgen Canadaen matière de responsabilité sociale pendant la COVID-19

Amgen est fière d’appuyer un grand nombre d’organisations et de programmes qui viennent en aide aux Canadiens pendant la pandémie de COVID-19.

Ceux qui composent à la fois avec un cancer et avec la pandémie peuvent obtenir de l’aide en consultant le site de la All.Can Canada Initiative pour repérer des programmes de soutien et des ressources. Selon votre lieu de résidence, vous pourriez avoir accès à:

Dans le cadre de son engagement envers la responsabilité sociale, Amgen Canada a aussi contribué au Fonds d’aide aux hôpitaux et aux services de santé pour la COVID-19 de CanaDon, qui distribue des fonds aux œuvres de bienfaisance et aux fondations hospitalières qui participent aux efforts d’intervention médicaux, offrent un aide vitale et fournissent des pièces d’équipement essentielles. Ceux qui le désirent peuvent faire un don ici.

Plus tôt cette année, Amgen Canada a apporté une contribution considérable à un effort déployé à l’étendue de l’industrie, sous la tutelle de Médicaments novateurs Canada, pour fournir 100 000 masques N95 aux communautés d’un bout à l’autre du Canada.

Le service aux patients est au cœur de la culture d’entreprise d’Amgen Canada. Peu importe les défis, nous sommes déterminés à remplir cette mission pendant la pandémie et au-delà.

© 2016-2019 Amgen Inc. All rights reserved.

Politique de confidentialité du site Web Modalités d’utilisation